Quels soft Skills faut-il pour faire du Risk Management ? | ESA Management

Quels soft Skills faut-il pour faire du Risk Management ?

La pérennité d’une entreprise est corrélée à sa capacité à innover, à se réinventer et à se démarquer de ses concurrents. Mais il est un aspect décisif à ne surtout pas négliger : la gestion des risques. Ce rôle est dévolu au Risk Manager ou gestionnaire des risques. C’est un métier auquel on peut se former en suivant une formation en management des risques. Pour assurer pleinement ses fonctions, le Risk Manager doit outre ses compétences techniques, faire valoir certains Soft Skills. Quels sont-ils ?

Risk Manager : quelle est son utilité ?

L’entreprise évolue dans un environnement exposé aux risques. Aussi il appartient au Risk Manager de les identifier, d’en jauger l’ampleur et de proposer une stratégie à même d’en réduire la portée. Les risques, qu’ils soient d’ordre financier, juridique ou stratégique, ne sont pas uniquement liés aux activités de l’entreprise ou aux décisions prises en interne. Ils peuvent aussi avoir un rapport avec des sinistres comme des vols, des accidents ou des incendies.

La mission du Risk Manager est de parvenir à relever les points faibles de l’entité au regard des menaces qui pèsent sur elle du fait de ses activités. Après identification des risques auxquels l’entreprise est vulnérable, le manager en informe sa hiérarchie. Il établit ensuite un plan de gestion des risques sur la base des données récoltées. Dans le cadre de son service, le Risk Manager est amené à interagir avec les assureurs. Il est aussi tenu d’assurer une veille active afin de mieux appréhender les risques liés notamment au digital (cybercriminalité) et aux investissements consentis par l’entreprise.

Risk Manager : les Soft Skills à valoriser

La place occupée par le Risk Manager dans l’organigramme de toute entité est stratégique. On attend de lui qu’il puisse tenir un rôle de conseil, tout en étant capable de remplir sa mission de protection. Des compétences particulières sont requises pour exercer un tel métier. Ainsi, le gestionnaire des risques doit saisir l’étendue des activités de l’entreprise et ses éventuelles implications. Des connaissances en finances, en comptabilité, en économie et en droit font partie de son bagage technique. Il doit, bien entendu, être au fait des politiques de gestion des risques et comprendre les implications de l’innovation et de la technologie.

S’il est vrai que la mise en application de toutes ces compétences est nécessaire, le métier de Risk Manager exige d’autres qualités non moins essentielles. Pour occuper ce poste, il faut être doté d’une capacité à communiquer, à prendre des initiatives et à travailler en équipe. Mais on ne s’arrête pas là. Le Risk Manager, en plus d’être un leader et un fin stratège, est aussi bon pédagogue et sait faire preuve de créativité. Réactif, il doit savoir prendre des décisions justes et proposer des solutions proportionnées aux menaces détectées.

Aujourd’hui, le métier de Risk Manager a considérablement évolué et se recentre dans une grande partie sur la cybercriminalité. Il y a donc une forte corrélation avec le digital qui amène de plus en plus d’entreprises, ETI et PME comprises, à s’intéresser à ce profil. Au vu des tendances du marché, tout porte à croire que c’est un intérêt qui ira croissant.

Articles récents

D'autres articles susceptibles de vous intéresser

En période de crise, il est important d’adapter son...

Depuis la fin des Trente Glorieuses, le monde a connu plusieurs crises successives La période récente a été particulièrement marquée par la...

Indemnisation des restaurateurs, comment les assurances...

Vous songez à ouvrir votre propre restaurant  En fait, pour pouvoir exercer pleinement et sereinement une activité dans le domaine de la...

Le négociateur immobilier, un médiateur entre le vendeur...

Entre un agent immobilier et ses clients, il pourrait y avoir des litiges qui les opposent Mis à part le recours au juge, les conflits peuvent être...

Qu’est-ce qu’un cyber-risque et comment...

Les entreprises sont maintenant nombreuses à exploiter le big-data Pourtant, les données ne sont pas à l’abri de toute forme de piratages...

Demande d'informations

Demander à être rappelé

Brochures

Prendre RDV